sept 30

Sept morts dans un fort séisme au Bhoutan !

Un fort séisme de magnitude 6,3 s’est produit lundi dans le royaume bouddhiste himalayen du Bhoutan, provoquant la mort de sept personnes et endommageant des monastères et des bâtiments, selon l’Institut de géophysique américain (USGS) et des autorités du Bhoutan.
 
Selon l’USGS, l’épicentre du séisme a été localisé à 180 km à l’est de la capitale Thimphou, à une profondeur d’environ 7,2 km. L’épicentre est situé dans une région faiblement peuplée, selon le département météorologique indien. Un responsable de la cellule de gestion de crise du Bhoutan, U Tenzin, a indiqué que sept personnes ont été tuées par l’effondrement de bâtiments dans les régions de Munggar et Tashigang, à l’est de la capitale.
 
« Cinq personnes sont mortes dans l’effondrement de leur maison à Munggar et deux autres ont été tuées dans l’effondrement d’un immeuble de deux étages dans le district voisin de Tashigang », a-t-il précisé par téléphone. « Il est difficile d’évaluer l’étendue des dégâts pour le moment », a-t-il ajouté. Le site internet du quotidien bhoutanais Kuensel a indiqué que des monastères et d’autres bâtiments ont été endommagés dans la région de Munggar, proche de l’épicentre.
 
Selon le chef du district de Munggar, Sherab Tenzin, interrogé par téléphone, les bâtiments faits de boue et de pierre ne se sont pas effondrés « mais il y a des signes visibles de dégâts ». Des équipes de police et de secours ont été dépêchées sur place pour évaluer les dégâts, a-t-il ajouté. De fortes secousses, d’une durée de 20 secondes, ont été ressenties à Guwahati, la capitale de l’Etat indien de l’Assam, à quelque 125 km, où des habitants, pris de peur, se sont rués dans la rue. Selon des témoins, des fissures sont apparues sur des immeubles mais il n’y a aucun dégât majeur.
 
Le séisme a été aussi ressenti dans la capitale du Bangladesh, Dacca, et à Lhassa, la capitale de la Région autonome du Tibet, selon les médias étatiques chinois. Le Bhoutan, enclavé entre la Chine et l’Inde, reste l’un des pays les plus mystérieux de la planète. Ce pays grand comme la Suisse, peuplé de 670.000 habitants, n’avait ni routes, ni téléphone, ni monnaie jusque dans les années 1960.
 
Le pays ne s’est vraiment ouvert au monde que dans les années 1970, mais il sélectionne encore ses touristes en accordant des visas à 200 dollars la journée. La télévision n’a été autorisée qu’en 1999. La vente de tabac est interdite depuis 2005. De premières élections législatives y ont été organisées en mars 2008. (belga/mb)

 

(Source : www.7sur7.be  21/09/2009)

Laisser une réponse