avr 17

Juge et partie dans cette guerre extérieure ?
A l’heure où sont imposées d’importantes restrictions sociales et économiques dans la zone occidentale les guerres civiles s’installent et se propagent (de façon ciblée) dans certaines dictatures pétrolières ou esclavagistes de la zone moyen-orientale.
De plus, l’on constate que le soutien des populations qui aspirent à la liberté et à la démocratie est à géométrie variable car d’importants intérêts énergétiques et géostratégiques sont en jeu !
Avril 2011, une guerre extérieure dite pour les Droits de l’homme est menée en Libye.
C’est une guerre qui finance et veut imposer dans ce pays la démocratie par les armes.
Rony Brauman, une grande figure de l’humanitaire, s’insurge contre cette guerre affirmée comme légale.
Il l’estime illégitime car comme toute guerre morale celle-ci risque fort de s’inscrire durablement dans ce pays méditerranéen et de n’en jamais finir…

Y.B.

Théodore Monod humaniste et pacifiste restera l’une des grandes consciences de notre époque. Son amour inconditionnel de la vie lui faisait prendre courageusement position contre la guerre et les dommages faits par ses semblables à la nature.
Il s’était exprimé lors de la guerre du Golfe. Voici son témoignage :

Guerre

« Je me demande si l’homme est intelligent. Pour inventer des mécanismes, oui. Depuis  deux mille ans, je ne vois pas de progrès moral. Il y à eu des progrès matériels considérables, malheureusement très souvent dans la direction la plus mauvaise. S’il s’agit de perfectionner des instruments de mort, de destruction, l’homme est très fort et çà l’amuse beaucoup, dirait-on : il fait cela avec gourmandise.
C’est peut-être un cas de folie, tout simplement !
Il y a un proverbe latin bien connu : Quos vult perdere Jupiter dementat (ceux dont Jupiter a décidé la perte, il les précipite dans la folie). Or, ce que nous faisons est démentiel ! Recourir à la guerre en 1991 après l’avoir expérimentée  depuis des milliers d’années et après avoir constaté les résultats auxquels on arrivait, c’est complètement fou !
Il faut essayer la paix, changer de système !
Les militaires répètent tout le temps un dicton romain. Stupidement :  Si vis pacem para bellum (si tu veux la paix, prépare la guerre).
Le vrai dicton est : Si vis pacem, para pacem ! Il faudrait enfin proposer la paix, transformer le ministre de la Guerre en ministre de la Paix pour commencer courageusement le désarmement !
Après le temps des cavernes, il faut sortir de l’âge des casernes ! »

(J’ai Lu éditions/Théodore Monod/Dictionnaire humaniste et pacifiste)

Laisser une réponse