Introduction à l’ère planétaire

Au préalable de la présentation de la « Charte Planétaire » et des « Principes Fondamentaux », une petite explication de texte est nécessaire :

La clef de voute de la Pensée Planétaire est l’écologonomie.
Ce nouveau terme s’articule autour de trois notions fondamentales, à savoir :
-  » oikos «  , désigne l’ensemble qui doit être géré, la planète.
-  » logos «  , désigne le discours, le bon sens et la raison orientant la gestion de cet ensemble. Il est défini par la « Charte Planétaire ».
-  » nomos «  , désigne les règles et les lois nécessaires à la gestion planétaire.

L’écologonomie remet du sens, de la raison d’être dans l’économie et pourrait se positionner comme nouveau fil conducteur des activités pluridisciplinaires ainsi que de leurs applications actuelles et futures.
La gestion écologonomique des États, des entreprises commerciales et industrielles permet de tendre vers l’équilibre biosphérique.
L’espèce humaine cesse alors d’impacter dramatiquement son environnement par un extractivisme débridé et une croissance sans limites. Elle cesse de privilégier le profit qui n’existe qu’au détriment de l’autre.
Avec l’écologonomie , la gestion de  l’humanité et de la planète quitte le champ de la compétition pour retrouver celui de la sagesse, de la paix, de l’émulation saine et solidaire. Il n’y a plus de gagnants, ni de perdants.
Le respect, l’éthique solidaire, le plaisir de vivre ensemble et le désir d’avenir serein de l’espèce humaine au sein de la biosphère animent et orientent toutes les réflexions, décisions et actions.
L’écologonomie rassemble les savoirs et connaissances dans un esprit de synthèse pour redonner prééminence à l’écologie par rapport à l’économie. Elle assure la protection ainsi que le rééquilibrage progressif de l’environnement planétaire en maintenant la pérennité de la vie sur Terre.